Aussi appelé tissu africain, le wax est un textile de coton ayant des propriétés hydrophobes. Il est utilisé pour confectionner plusieurs produits. De modèles et de motifs variés, ces tissus wax sont très en vogue sur le continent africain. Voici donc l’histoire, les types et les différentes origines de cette cire.

Brève histoire du tissu wax

Il faut remonter au XIX siècle pour mieux appréhender l’histoire du tissu wax. C’était au XVIII siècle, période au cours de laquelle les Provinces -Unies étaient en pleine extension. Déjà en 1663 et 1674, Sumatra, Makassar et Java étaient déjà conquis.  

À cause des révoltes et conflits, les Indes orientales néerlandaises ont recruté les auxiliaires africains. Ces derniers se sont installés sur le territoire africain et les exploitaient comme des guerriers. Les Néerlandais se retournèrent dans leurs pays avec des batiks.

Les batiks grâce à leurs beautés ont intéressé les Ashantis. Des usines furent créées. Elles s’inspiraient de la technique du batik pour confectionner les tissus wax en utilisant de la cire. Dès lors, les techniques de fabrication se sont perfectionnés jusqu’à nos jours.

Les différents types de tissu wax

Dans le rang des tissus wax, il en existe plusieurs types. On retrouve le wax hollandais et le wax néerlandais qui sont fabriqués aux Pays-Bas. Il existe un autre type de wax nommé vlisco, qui est connu comme le plus célèbre. Le chigan, le chivi et le védomè sont d’autres types de tissu fabriqués au Bénin assimilable aux wax hollandais.

Les différentes origines du wax

Le tissu wax a plusieurs origines. Il peut être d’origine hollandaise ou africaine. En Afrique, plusieurs pays comme : le Bénin, la Côte d’ivoire, le Togo, le Niger et le Sénégal sont les fabricants de ce textile.