Brûler de l’encens, ce n’est nouveau pour aucune société. Il s’agit d’une pratique qui remonte à des siècles et continue d’être observée partout dans le monde. Et d’ailleurs, on le sait tous, les vertus de l’encens vont au-delà de ce qu’on peut dire. Voici ce que représente ce produit dans divers continents

Usage de l’encens en Asie

L’utilisation de l’encens est une pratique qui s’observe dans tous les continents. En Asie, c’est une matière sacrée, incluse dans la vie quotidienne des aborigènes depuis des lustres. Pour faire court, il est généralement employé pour la purification des lieux d’habitation, pour la méditation et pour les cérémonies funéraires. C’est également une source d’inspiration pour de nombreux artistes. Il s’agit d’un continent où vous verrez les autochtones brûler de l’encens dans presque tous les rituels spirituels. Les bâtons d’encens, c’est le moins qu’on puisse dire ! Ils sont consumés tant dans les sanctuaires bouddhistes que dans les centres commerciaux.

En outre, pour trouver l’encens comme tout autre produit de bien-être, pas la peine de se creuser la cervelle ! L’éveil de Laura et bien d’autres sites en proposent de plusieurs gammes.

Usage de l’encens en Occident

Dans l’espace occidental, faire brûler l’encens, c’est une ancienne habitude. Elle s’observe depuis des siècles dans de nombreuses religions. En christianisme, vous verrez l’encensoir fumant répandre la fumée dans tous les coins de l’église pour inspirer les croyants à la prière. C’est une pratique présente également dans les tours de magie.

Aujourd’hui, on ne peut le nier, l’encens garde toujours sa place. Plusieurs personnes l’emploient pour éliminer les odeurs désagréables. Aussi, l’utilise-t-on pour chasser les mauvaises ondes afin d’un environnement ambiant et serein.