En vue de la fête des mères, aujourd’hui j’ai choisi de vous donner une recette très rapide et facile, le gâteau de riz au chocolat. C’est un gâteau rustique avec une texture crémeuse et un goût délicieux. C’est un gâteau avec une texture douce où j’ai utilisé du riz, Carnaroli ou Roma sera fin, chocolat noir, oeufs, beurre et un peu d’arôme. Gâteau de riz au chocolat est une mauvaise recette, presque récupération, j’ose dire, faite avec peu d’ingrédients mais authentique. C’est une variante du gâteau de riz classique de nos grands-mères. Il est préparé sans utiliser de farine et n’a pas besoin de poudre à pâte. C’est une recette qui va conquérir petits et grands. Si vous aviez encore avancé chocolat de vos oeufs de Pâques (bien que je le doute) c’est le gâteau parfait, pour en disposer. La préparation de ce gâteau implique une double cuisson : le riz est d’abord bouilli avec du lait, de cette façon il l’absorbera complètement et une fois cuit, il est mélangé avec les autres ingrédients et cuit au four. Donc, la seule difficulté dans ce gâteau réside dans la cuisson du riz, un peu long et nécessitant de la patience, mais fait cela, le reste est un moment. L’utilisation du riz dans la pâtisserie n’est pas une partie exclusive de la région de la Sicile, mais de l’ensemble de l’Italie. Et si tu l’essayais ? Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter une pincée de cannelle aux ingrédients.

Ingrédients pour la préparation de riz et gâteau au chocolat :
1 litre de lait entier, 250 grammes de riz, 100 grammes de chocolat noir type, 40 grammes de cacao amer, une queue de vanille (ou essence), un citron (non traité), 160 grammes de sucre, une pincée de sel. Sucre en poudre pour décorer le gâteau.

Pour préparer le gâteau de riz au chocolat, nous commençons par prendre soin de la cuisson du riz. Dans une grande casserole, nous chauffons un litre de lait entier avec 80 g de sucre et une pincée de sel, puis dès qu’il commence à mijoter ajouter le type de riz Roma ou Carnaroli et une demi-baie de vanille coupée dans le sens de la longueur et le zeste de citron biologique.

Cuire le riz pendant environ 20-25 minutes ou de toute façon jusqu’à ce que le riz ait absorbé tout le lait, devenant crémeux et épais, comme un risotto. Lors de la cuisson, remuez souvent le riz, pour l’empêcher de coller au fond. Et si nécessaire ajouter à nouveau du lait.

Dès que le riz est complètement cuit et absorbé tout le lait, retirez une demi-baie de vanille et le zeste de citron. Éteignez le feu et ajoutez 100 g de chocolat noir haché et ajoutez 40 g de poudre de cacao amer préalablement tamisé. Mélangez bien tout en aidant avec une spatule ou une cuillère en bois jusqu’à ce que tout le chocolat soit complètement fondu et le cacao bien mélangé avec le mélange.

mélange, le transférant dans un large bol. Prenez un bol et casser les trois oeufs, ajouter les 80 g restants de sucre, puis montez-le à l’aide de fouets électriques jusqu’à ce que vous avez obtenu un mélange décidément gonflé et moussant couleur jaune pâle.

Ajouter les œufs fouettés au mélange de riz (je recommande, il ne devrait pas être chaud) et mélanger le tout avec une spatule, puis verser la pâte dans un moule à charnière d’environ 24 cm de diamètre, préalablement recouvert de papier sulfurisé.

Transférer votre gâteau de riz au chocolat dans un four préchauffé en mode statique à 180 °C et laisser cuire pendant environ 55-60 minutes ou de toute façon jusqu’à ce qu’il soit bien cuit à la fois en surface et à l’intérieur. (beaucoup dépend de votre four). Pour vérifier la cuisson, je vous suggère de faire le test de cure-dent. Enfiler un bâton de bois au centre du gâteau, si elle sort sans pâte crémeuse collée, cela signifie qu’il est prêt et peut être cuit, sinon remettre dans le four et continuer la cuisson pendant 5 minutes et répéter le test.

Une fois prêt, faites cuire votre gâteau de riz au chocolat et laissez-le refroidir complètement avant de façonner et servez-le à la table. Servir votre gâteau, froid et avec une saupoudrée de sucre en poudre sur le dessus. Pour d’autres recettes, j’attends sur blog.giallozafferano.it/fantasiaincucina/