féculents et légumes non féculents : quelles différences y a-t-il ?

Les

fruits et légumes sont parmi les aliments les plus sains à consommer quotidiennement dans votre alimentation, car ils sont riches en vitamines, minéraux et fibres et ont une teneur très faible en calories.

D’un

autre côté, cependant, tous les types de fruits et légumes ne sont pas égaux les uns aux autres et le type et la quantité à consommer diffèrent selon leurs caractéristiques personnelles.

Dans cet article, voyons ensemble la différence entre les fruits et légumes féculents et non féculents et leurs caractéristiques.

FÉCULENTS : CARACTÉRISTIQUES ET TYPES

Les légumes peuvent être classés en fonction de leur teneur élevée en amidon, qui n’est rien de plus qu’un hydrate de carbone de réserve qui représente une source d’énergie pour l’homme.

La molécule d’amidon a une structure complexe qui ne permet pas de digérer le système digestif humain sous la forme présente dans les aliments crus : ces aliments ne sont en fait consommés qu’après la cuisson (c’est le cas, par exemple, les pommes de terre).

Une fois pris sous sa forme digestible, l’amidon est clivé en molécules de sucre individuelles, c’est-à-dire en unités de glucose. Il est ensuite transporté dans le sang et, par la suite, utilisé par les cellules individuelles pour effectuer les processus métaboliques nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.

Dans le cas où le niveau de glucose était plus élevé que nécessaire, ce dernier sera stocké comme réserve d’énergie. La consommation prolongée de féculents, en particulier s’il est accompagné par l’absence d’exercice, pourrait provoquer le développement de maladies plus ou moins graves , telles que l’obésité et des maladies telles que le diabète de type II.

Les aliments les plus caractérisés par l’amidon sont :

  • les céréales, à savoir le blé, le riz, le maïs, l’orge, l’avoine et l’épeautre ;
  • tubercules et fruits : pommes de terre, pommes de terre américaines, racines, pois, plantain etc. Les châtaignes ont également une teneur élevée en amidon ;
  • légumineuses : ce sont aussi une riche source d’amidon, malgré leur richesse en protéines.

Certains féculents ont évoqué des idées contradictoires sur leur consommation.

Certains croient que ce dernier devrait être complètement évité, mais en fait les fruits et légumes féculents donnent une large gamme de nutriments bénéfiques pour le corps, qui peuvent être utilisés pour prévenir le corps. donner une valeur ajoutée à l’alimentation lorsqu’il est consommé en tenant compte de leurs propres caractéristiques physiques.

Encore une fois, si comparé à la nourriture pas est un nombre plus élevé de glucides et de calories. Mais savez-vous comment les distinguer ? Voyons la différence entre les féculents et qui ne le sont pas.

LES LÉGUMES NON FÉCULEUX ET FÉCULEUX EN COMPARAISON

Une des solutions qui peuvent aider dans le chemin de la perte de poids est de limiter la consommation d’ amidons, qui, comme indiqué précédemment, sont caractérisés par une teneurélevée en calories et à partir d’un pourcentage élevé de glucides.

Évidemment, cela ne signifie pas que les féculents sont « mauvais », d’autant plus qu’il n’y a vraiment aucune distinction entre « bons aliments » et « mauvais aliments », car les effets sur le corps dépendent également de la quantité de nourriture ingérée.

Lesféculents sont essentiels en ce sens que :

  • — sont riches en nutriments nécessaires au bon fonctionnement de notre corps ;
  • — nous fournir de l’ énergie ;
  • — nous donner un sentiment de satisfaction et de satisfaction émotionnelle lorsqu’ils sont consommés.

Cela ne signifie pas que les aliments non féculents ne sont pas en mesure de nous donner autant d’avantages. En fait, les légumes non féculents sont importants pour plusieurs autres raisons, telles que :

  • — teneur élevée en antioxydants, vitamineset minéraux ;
  • — donner du volume aux repas, sans ajouter trop de calories. En raison de leur teneur élevée en glucides, les légumes féculents ont également plus de calories, environ 3-6 fois plus que les légumes non féculents.

En ce qui concerne la teneur calorique des féculents et des légumes non féculents, cela varie en fonction du type de légume. Malgré cela, en principe, la plupart des légumes féculents fournissent environ 120 calories par portion de 100 grammes, par rapport à 15-30 calories fournies par la même quantité de légumes non féculents.

La consommation d’une quantité suffisante de légumes féculents dans les repas (environ 100 grammes) après la cuisson avec des méthodes qui n’augmentent pas la teneur calorique de la nourriture — bouilli, grillé, cuit au four ou cuit à la vapeur — il est peu probable que cela entraîne un gain de poids, si elle est associée à une alimentation saine et à un mode de vie actif.

Comme les légumes féculents sont une source calorique d’environ 3 à 6 fois supérieure aux légumes non féculents, il est recommandé de ne pas dépasser les quantités.

LÉGUMES DE TABLE NON FÉCULEUX ET FÉCULEUX

Les amidons comprennent des céréales telles que le pain, le riz, les pâtes et le quinoa. Les légumes féculents comprennent les haricots, les pois, le maïs, les pommes de terre, le houmous, le falafel et les frites.

Voici une liste de légumes féculents qui indique la quantité à savoir).

  • Haricots et lentilles : 100 grammes après la cuisson ;
  • Citrouille : 500 grammes ;
  • Maïs : 230 grammes en conserve ;
  • houmous de pois chiches : 60 grammes ;
  • Pois : 230 grammes cuits ;
  • Platani : 100 grammes de cru ;
  • Popcorn : 4 tasses ;
  • Patates douces : 1 pomme de terre moyenne.

Voici une liste avec certains des légumes féculents et non féculents

LÉGUMES FÉCULEUX LÉGUMES NON FÉCULEUX
Haricots Artichauts
Citrouille Asperges
Pois chiches Germes de haricots
Maïs Brocoli
Lentilles Chou
Pois Chou-fleur
pommes de terre Céleri
Platano Concombres
Carotte Aubergine
Betterave Épinards
Poivrons
Tomates
Navets
Tomates
Légumes verts à feuilles

Et quel est le féculent et non féculents ?

FRUITS NON FÉCULINS ET FÉCULINS

Parmi les fruits non féculents, nous trouvons :

  • Melon : arrête de mûrir au moment où il est récolté. Si ce dernier est récolté avant la maturation complète, il s’avérera insipide et pas trop sucré. Comme pour le melon, d’autres fruits non mûrs ne contiennent pas non plus d’amidon.
  • Baies : ils représentent un autre fruit qui doit mûrir complètement avant d’être récolté, sinon ils ont tendance à avoir un goût plutôt aigre. Parmi les baies, celles qui sont sans amidon sont les fraises, les mûres et les framboises, tandis que les bleuets contiennent de l’amidon à la place.
  • Agrumes : les oranges, les clémentines, les pamplemousses, les citrons et autres agrumes ne sont pas une source d’amidon. Environ 80% des calories contenues dans les agrumes proviennent de sucres simples, en particulier sous forme de saccharose.
  • — Autres fruits non féculents : abricots, mangues, poires, ananas, avocat.

Les

féculents contiennent des quantités importantes d’hydrates de carbone complexes ou d’amidons, mais seulement lorsque les fruits ne sont pas complètement mûrs. Avec la maturation des fruits, au lieu de cela, co une petite liste de féculents :

  • — Les bananes sont riches en amidon lorsqu’elles sont mises à maturité, mais pauvres en amidon digestible si elles sont consommées lorsqu’elles sont encore mûres. Bien que les bananes puisent encore plus de 50% de leurs calories à partir de sucres simples, près de 25% de leurs calories proviennent de l’amidon. Il convient de considérer que dans l’état non mûr, la banane contient également une teneur inférieure en nutriments. On croit donc que le meilleur moment pour les consommer est la mi-maturation, quand il n’est pas complètement mature, mais présentera déjà sa couleur jaune.
  • — Les autres féculents à inclure sont : figues, pruneaux, raisins secs, poires mûres.

EN CONCLUSION…

Nous avons donc vu dans cet article la classification des aliments en fonction de leur teneur en amidon. Comme mentionné ci-dessus, nous ne recommandons pas d’éliminer les féculents de votre alimentation, comme une source de nutriments essentiels au bon fonctionnement du corps.

La meilleure règle à suivre est de consommer tous les types d’aliments avec modération, en veillant à accompagner votre alimentation avec un mode de vie actif.

Encore une fois, pour garder la forme, il est conseillé de combiner une bonne nutrition et équilibrer la bonne quantité d’activité sportive.

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ PAR :