Les ressources naturelles jouent un rôle important dans la façon dont les humains produisent des aliments. Les ressources naturelles peuvent être subdivisées en capital naturel et en actifs naturels. retrouvez le dossier complet dédié sur URL. Le capital naturel désigne les intrants non produits par l’homme, tels que le sol, l’eau et les terres arables.

Les actifs naturels sont les plantes et les animaux indigènes d’un écosystème.

En ce qui concerne l’agriculture, l’exploitation des ressources naturelles pour la production alimentaire a des effets à la fois positifs et négatifs sur les ressources naturelles. Examinons brièvement chacun de ces impacts. retrouvez le dossier complet dédié sur Apprendre ici.

Effets positifs de l’exploitation des ressources naturelles pour l’agriculture

L’exploitation des ressources naturelles pour l’agriculture a de nombreux effets positifs. Tout d’abord, l’utilisation de terres arables peut augmenter les niveaux de carbone et d’azote du sol.

Ceci est bénéfique pour le sol car le carbone et l’azote sont des nutriments essentiels à la croissance des plantes.

Deuxièmement, l’utilisation d’engrais sur le sol peut augmenter la teneur en azote et produire plus de nourriture par hectare.

L’impact des engrais sur le sol est à court terme ; une fois qu’ils sont épuisés, la teneur en azote du sol retombe aux niveaux antérieurs à l’utilisation des engrais. Troisièmement, l’utilisation de pesticides peut être bénéfique car ils tuent les insectes nuisibles qui peuvent endommager les cultures. Enfin, l’utilisation de l’irrigation peut augmenter la disponibilité de l’eau pour la production agricole dans les zones où l’eau est rare.

Il peut en résulter des rendements plus élevés et davantage de nourriture par unité de surface.

Effets négatifs de l’exploitation des ressources naturelles pour l’agriculture

Les effets négatifs de l’exploitation des ressources naturelles pour l’agriculture comprennent la dégradation de la qualité des sols et de l’eau. La dégradation du sol fait référence à une diminution de la qualité du sol au fil du temps.

Lorsque le sol est utilisé pour l’agriculture, il est mélangé aux racines des plantes et à la matière organique du sol. Au fil du temps, cette matière se décompose en petits morceaux d’humus et de CO2.

Lorsque la matière organique se décompose, elle prend de la place dans le sol. Cela réduit l’espace laissé au sol pour le passage de l’eau et de l’air.

Au bout du compte, l’eau et l’air finissent par ne plus pouvoir circuler dans le sol, ce qui provoque son assèchement.

Lorsque le sol est asséché, la croissance des plantes en souffre car les racines ne peuvent pas se développer correctement. À mesure que le sol s’assèche, sa capacité à retenir les nutriments diminue. En effet, le sol est devenu moins poreux et n’est plus capable de retenir les nutriments comme il le faisait auparavant. Comme le sol perd sa capacité à retenir les nutriments, les agriculteurs doivent ajouter davantage d’engrais à leurs cultures pour les faire pousser. C’est un problème, car si les agriculteurs continuent à ajouter des engrais à leur sol, celui-ci finira par ne plus pouvoir en absorber. À ce stade, l’ajout d’engrais entraîne l’écoulement des engrais dans les rivières et les lacs.

Impact sur la qualité du sol et de l’eau

Plus on ajoute d’engrais au sol, plus sa teneur en eau soluble augmente. Cela signifie qu’une plus grande quantité d’engrais peut s’écouler dans les sources d’eau, telles que les rivières et les lacs. Lorsque les engrais s’écoulent dans les sources d’eau, il en résulte une augmentation de l’azote et du phosphore dans l’eau. Cela peut entraîner une augmentation des algues et du plancton dans les sources d’eau, communément appelée eutrophisation. Lorsque cela se produit, les autres espèces ne peuvent pas survivre dans l’eau. L’eutrophisation est un problème grave car elle peut réduire la quantité d’oxygène dans l’eau. Cela peut entraîner la mort des poissons et créer un environnement propice à la prolifération d’algues nuisibles.

Conclusion

L’exploitation des ressources naturelles pour l’agriculture a des effets à la fois positifs et négatifs sur les ressources naturelles. L’utilisation de ressources naturelles telles que les sols arables, l’eau et les engrais peut entraîner une augmentation de la production alimentaire. Cependant, lorsque ces intrants sont utilisés de manière excessive, ils peuvent entraîner une dégradation de la qualité des sols et de l’eau. Il est donc important que l’utilisation des ressources naturelles pour l’agriculture soit gérée avec soin afin de protéger l’environnement.