>L’équipe nationale française de football n’a pas atteint la finale de la Coupe du monde depuis 1982, on peut donc dire que c’est le début de la fin pour les Bleus. Bien qu’ils aient eu leur part de succès ces dernières années (une troisième participation consécutive aux quarts de finale de la Coupe du monde et une cinquième place au championnat d’Europe en 2014 sont de bons indicateurs), les attentes sont élevées avant le tournoi de cet été au Brésil. Pour approfondir vos connaissances sur cette question, cette façon de faire se fasse sur URL.

L’équipe est bien plus performante lorsqu’il n’y a pas beaucoup d’attentes à son égard. Ils ne gagnent pas beaucoup de matchs, et ils n’affichent pas de grands records, mais ils jouent avec fierté et honorent leurs coéquipiers.

C’est ce que nous pouvons retenir de l’observation de la France à la Coupe du monde de cet été.

La France est une unité familiale à la Coupe du monde. Pour approfondir vos connaissances sur cette question, cette façon de faire se fasse sur Jetez un coup d’œil au site ici.

Quand l’équipe réussit, les supporters sont heureux, les joueurs sont motivés et les dirigeants sont fiers. C’est alors que les choses sont au mieux. L’équipe est presque parfaite, et le seul point négatif est un penalty accordé par le gardien Blaise Matuidi contre la Suisse en phase de groupes.

Mais c’est une exception flagrante, car la France a eu beaucoup de chance tout au long du tournoi.

Le rôle du capitaine est essentiel pour toute équipe de Coupe du monde.

Le capitaine Thierry Henry a été la vedette lors de la plupart des trois précédentes participations de l’équipe à la Coupe du monde, mais il a été rejoint par des joueurs comme Laurent Blanc, Nicolas Anelka et David Trezeguet, qui a été le meilleur buteur de l’équipe lors de la Coupe du monde 2010 et de l’UEFA 2012.

Aujourd’hui, à 34 ans, Thierry n’est plus le joueur qu’il était il y a dix ans. Il a perdu une étape, et cela se voit lorsqu’il joue pour l’équipe nationale française.

Blanc, qui a été capitaine de la France lors de la Coupe du monde 2006, est l’un des meilleurs joueurs du monde du football, mais son leadership et sa capacité à rassembler l’équipe ont fait défaut ces dernières années. Laurent a également connu des temps difficiles, et les rumeurs disent qu’il pourrait quitter l’équipe après le tournoi.

Anelka, en revanche, a été la star de l’équipe en 2012, et il a été capitaine lors des trois dernières Coupes du monde.

Il a fait ses preuves en tant que buteur et peut diriger l’équipe avec insouciance ou constance.

La constitution d’une équipe est également importante

L’équipe a déjà bien joué ensemble et il est raisonnable de penser qu’elle le fera à nouveau. Les équipes ont un personnel similaire, et l’alchimie entre les joueurs sur le terrain et dans les tribunes devrait être suffisamment bonne pour que le travail soit fait. Cela dit, l’équipe a connu des changements importants au cours des dernières années. Une grande partie des joueurs seniors de la Coupe du monde 2010 ont pris leur retraite et une nouvelle génération de joueurs a pris leur place.

L’importance d’avoir un plan d’urgence

Les plans d’urgence sont toujours une bonne idée lorsqu’on se prépare à un tournoi comme la Coupe du monde. Il n’y a pas moyen d’y échapper : Il y aura un certain niveau d’échec, et il est préférable d’y être préparé. La France dispose d’une bonne équipe, mais la manière dont elle marquera des buts et dont elle empêchera les tirs au but sera déterminée par la manière dont les joueurs s’entendront en temps réel.

Conclusion

S’il y a jamais eu un moment pour que la France ramène le trophée de la Coupe du monde, c’est maintenant. L’équipe a retrouvé son rythme de croisière, et la seule chose qui lui barre la route de la gloire est une équipe réduite qui vient à peine de terminer son premier stage de l’année. La Coupe du monde est le test ultime pour n’importe quelle équipe, et les seuls qui peuvent la gagner sont ceux qui se lèvent du tapis et entrent dans ce grand stade au Brésil avec rien d’autre qu’un rêve dans leur cœur. C’est un marathon, pas un sprint, et l’équipe nationale française est prête à courir vers cet objectif. La France va remporter le World Cup en 2014. Que les spectateurs de foot de France soient impatients ! Le pays est attendu pour le World Cup depuis 1982, et la finale le plus jeune de ce championnat de football mondial est en ce moment en Corée. Malgré d’importants succès récents (une saison à trois succès consécutifs en groupes de cinq et en quart-finales à l’Euro 2014), les attentes sont hautes pour l’Euro 2014 en Autriche. L’équipe joue beaucoup mieux lorsqu’il n’y a pas de classement pour lui. Nous avons vu la meilleure des France à la Coupe du monde 2014, lorsque rien n’était fait et que la France n’avait pas de championnat de France. Quelle aventure !