Contrairement à une cigarette traditionnelle, l’utilisation d’une e-cig demande des gestes techniques. Rien n’est vraiment difficile, mais ces gestes sont nécessaires pour profiter pleinement de la vapote. Alors, comment réussir à vapoter ?

Les composants d’une e-cig

Avant de choisir votre e-cigarette ou e-liquide, il serait avantageux de connaître les différents éléments qui font ces équipements et leur utilité. D’abord, la cigarette électronique est composée :

  • D’une batterie pour alimenter tout le dispositif ;
  • D’un bouton (switch) pour déclencher la chauffe ;
  • D’un atomiseur (ou clearomiseur) qui est en fait le réservoir ;
  • D’un drip tip sur lequel se pose les lèvres lorsque vous souhaitez aspirer la vapeur ;
  • D’une résistance. C’est ce qui permet à votre appareil de produire plus ou moins de la vapeur ;
  • D’un chipset qui joue le rôle de carte-mère.

Le e-liquide est l’élément sans lequel il est impossible de vapoter. Il est composé de plusieurs ingrédients, dont la nicotine (pas toujours). C’est la substance responsable de la vapeur. 

Comment vapoter ?

La technique de vape est différente de celle utilisée pour fumer une cigarette traditionnelle. L’utilisation d’une e-cig demande deux mouvements synchronisés. En effet, il faut produire de la vapeur par aspiration du e-liquide et le chauffer à travers la résistance grâce au switch. Si vous aspirez mal, vous risquez d’avoir de l’e-liquide dans la bouche. De même, utiliser le switch sans aspirer peut brûler la résistance. Les deux gestes doivent donc être simultanés. Cela dit, on s’adapte vite à l’utilisation d’une e-cig. Il vous faudra peu de temps pour maîtriser les gestes, si la vape est plus ou moins quotidienne.