L’eau est le nouveau pétrole. Au moins pour les régions sèches du monde, l’eau a plus de valeur que le pétrole brut. Plus de tuyaux sur ce domaine sur URL. Mais comment augmenter l’approvisionnement en eau sans nuire à l’environnement ? La réponse réside dans les zones humides artificielles.

Les zones humides artificielles sont des écosystèmes artificiels qui assurent le traitement naturel des masses d’eau et des cours d’eau, grâce à des processus tels que l’infiltration, le traitement biologique et des propriétés autorégulatrices.

Ces zones humides artificielles contribuent non seulement à réduire les inondations, mais aussi à recharger les réserves d’eau souterraine avec un impact minimal sur le milieu environnant. Un bref aperçu des zones humides artificielles et de leurs avantages est donné ci-dessous. Plus de tuyaux sur ce domaine sur Jetez un coup d’oeil à ce site.

Qu’est-ce qu’une zone humide construite ?

Une zone humide construite est un écosystème artificiel où les processus naturels sont utilisés pour nettoyer l’eau. Les zones humides construites sont souvent utilisées pour traiter les eaux polluées, notamment les eaux usées et les effluents industriels.

Elles sont également utilisées en agriculture pour traiter l’excès de nutriments et comme sources d’énergie durables.

Les zones humides construites sont également appelées zones humides artificielles, marais de biofiltration, systèmes naturels de traitement des eaux usées ou systèmes de biorétention.

Pourquoi les zones humides artificielles sont-elles nécessaires ?

La pollution atmosphérique, la pollution de l’eau et les émissions de gaz à effet de serre menacent l’environnement. Les zones humides construites peuvent être utilisées pour nettoyer l’eau naturellement et restaurer les écosystèmes aquatiques. Les zones humides construites sont également utilisées pour atténuer le changement climatique et s’y adapter.

Elles peuvent réduire les émissions de gaz à effet de serre en stockant le CO2 dans les sols. Les zones humides peuvent également être utilisées pour restaurer les écosystèmes aquatiques, en séquestrant le carbone et en améliorant la qualité de l’eau. Les zones humides construites peuvent être utilisées pour traiter les eaux pluviales, les eaux usées domestiques et les eaux usées agricoles.

Elles peuvent également être utilisées pour traiter l’excès de nutriments dans les eaux de surface.

Avantages des zones humides construites

– Gestion durable de l’eau : les zones humides construites traitent l’eau et réduisent la demande d’approvisionnement en eau.

Le processus de filtration naturel élimine les polluants, ce qui permet d’obtenir une eau plus propre et de réduire les coûts de traitement de l’eau. – Énergie durable : Les zones humides artificielles utilisent une énergie renouvelable, peu coûteuse et nécessitant peu d’entretien pour traiter l’eau.

Elles peuvent être utilisées pour la production d’électricité, la séquestration du carbone, la récupération de la chaleur résiduelle, etc.

– Protection contre les inondations : les zones humides construites réduisent les inondations en stockant l’eau et en ralentissant le débit. Elles peuvent être utilisées pour prévenir les inondations fluviales, protéger les zones en aval des crues et réduire le risque d’inondations côtières. – Restauration des écosystèmes : les zones humides construites sont utilisées pour restaurer les écosystèmes aquatiques. Elles peuvent également être utilisées pour la revégétation et le contrôle de l’érosion. – Gestion des nutriments : les zones humides construites peuvent être utilisées pour gérer les nutriments dans les zones agricoles, réduisant ainsi le risque de prolifération d’algues et d’autres plantes aquatiques.

Comment fabrique-t-on les zones humides artificielles ?

Il existe plusieurs types de zones humides artificielles, notamment les zones humides à écoulement submergé, les zones humides à écoulement de surface et les zones humides à écoulement souterrain. Zones humides à écoulement submergé : Comme son nom l’indique, l’écoulement de l’eau est submergé sous l’eau. Les eaux usées sont traitées au fur et à mesure qu’elles traversent la zone humide, et l’eau traitée est déversée dans les masses d’eau voisines. – Zones humides à écoulement de surface : Les eaux usées sont traitées dans des étangs et déversées dans les masses d’eau voisines. – Zones humides à écoulement souterrain : Les eaux usées sont traitées sous terre et pompées hors de la zone humide dans les masses d’eau voisines. – Zones humides construites intégrées : Les différents types de zones humides sont combinés pour traiter l’eau provenant de différentes sources. – Zones humides construites hybrides : Les zones humides construites combinent des processus naturels et artificiels pour traiter l’eau.

Conclusion

L’eau est le nouveau pétrole, et elle est cruciale pour la survie. Le principal défi consiste à augmenter l’approvisionnement en eau sans nuire à l’environnement. Les zones humides construites peuvent être utilisées pour nettoyer l’eau naturellement et restaurer les écosystèmes aquatiques. Elles peuvent également être utilisées pour traiter les eaux pluviales, les eaux usées domestiques et les eaux usées agricoles. Elles peuvent réduire les inondations, protéger contre les inondations en aval, restaurer les écosystèmes aquatiques, gérer les nutriments et constituer des sources d’énergie durables.